Les Templiers dans l'Ain

Publié le par Société d'Emulation de l'Ain

LES COMMANDERIES ET MAISONS

DE L’ORDRE DU TEMPLE DANS L’AIN

 

Acoyeu : Cette commanderie est la plus ancienne du département de l’Ain fondée vers 1149. A, l’ ecclesia de Cohiaco les Templiers y possèdent un moulin, vignes, des jardins, des dîmes, et droits dans les villages environnants. Le premier commandeur du Temple d'Acoyeu est Georges Faisandier.

Brens : voir Acoyeu.

Crozet : Au XIIIe sicèle, les Templiers possèdent la maison de Crozet.

Curtaringe : Au nord de Bourg, les Templiers possédaient la commanderie de Curtaringes. Fondée au XIIIe siècle, elle possédait des terres, des bâtiments, des vignes, des prés, des rentes et dîmes. Elle était une dépendance de la puissante commanderie de Laumusse.

Dagnieu : voir Ecorcheloup.

Druillat : voir Molissole.

Escopets : La commanderie d’Escopet est fondée en 1227.

Ecorcheloup : Au sud du département de l’Ain, les Templiers possédaient la puissante commanderie d’Ecorcheloup. Fondée au XIIIe siècle, elle est mentionnée dès 1271. Le domus milicie Templi d’Escorchilou a de nombreuses dépendances sous sa juridiction. En 1828 son commandeur est Jean de Chazelles.

Laumusse : Les chevaliers du Temple se fixèrent à la Musse sans doute vers la fin du XIIe siècle. Le Domus Templi en la Muce est un établissement important, défendu par une palissade en madriers très solides d'une hauteur. C’est une commanderie-mère des Maisons du Temple de Bresse et des Dombes.

Macônnex : Maison du Temple mentionnée dès 1181. Hugues de Chenchez en fut le précepteur en 1277.

Miribel ou Mirival : Cette commanderie fondée par les Templiers au XIIIe siècle, était une dépendance de la très puissante commanderie de Lyon. Elle possédait des bâtiments, des pâturages, des vignes, des rentes et des dîmes.

Molissole : Dans la région des Dombes, entre Bourg et Lyon, les Templiers possédaient la commanderie de Molissole, fondée au XIIIe siècle, vers 1232. Le domus templi de Molisola a de nombreuses dépendances en terres, pâturages, vignes, jardins, moulin, rentes, dîmes et rentes.

Montluel : Cette commanderie fondée par les Templiers au XIIIe siècle, était une dépendance de la très puissante commanderie de Lyon. Elle possédait des bâtiments, des pâturages, des vignes, des rentes et des dîmes dans les hameaux voisins.

Ornex : voir Macônnex.

Peyzieux-sur-Saône : Au XIIe siècle, les Templiers de Belleville y bâtissent une chapelle dans un pré, aujourd’hui disparue, qui devient le but d’un important pèlerinage. Les templiers de Belleville y possèdent à le quart de la dîme, et divers biens.

Replonges : Replonges était un fief où les Templiers avaient de très nombreuses terres et de riches domaines agricoles.

Saint-Martin le Châtel : La commanderie, domus templi sancti Martini Castri, possède des terres, des bâtiments, des vignes, des prés, des rentes et dîmes. Elle était une dépendance de la puissante commanderie de Laumusse.

Tanay : Sur la commune de Tramoyes, les Templiers y possédent la puissante maison de Tanay. Le domus de Tanaies est entourée de murs et de fossés inondés. Cette maison esy fondée en 1200 par Girard d’Anthon. Elle est membre du temple d’Ecorcheloup.

Tenay : En direction des Alpes, les Templiers possédaient la commanderie de Tenay, près d’Ambérieu-en-Bugey, fondée au XIIIe siècle.

Tramoyes : Voir maison de Tanay.

Vernoux : voir Escopet.

Villars-les-Dombes : Dans la région des Dombes, entre Bourg et Lyon, les Templiers possédaient la puissante commanderie de Villars-les-Dombes, Templum de Vilariis, fondée en 1201. La maison est située en dehors de l'enceinte de la ville. Elle a de nombreuses dépendances en terres, pâturages, vignes, jardins, moulin, rentes, dîmes et rentes.  

Viriat : voir Curtaringe.

Commenter cet article