un officier des lanciers polonais de la Garde

Publié le par Société d'Emulation de l'Ain

Drujon De Beaulieu François-Clément, né le 6 décembre 1790 à Saint-Rambert. Volontaire à 18 ans pour servir aux vélites-chasseurs de la Garde Impériale. Il participe aux batailles de Ratisbonne, Essling et Wagram. Nommé sous-lieutenant, il passe au régiment des lanciers polonais de la Garde Impériale avec le garde de lieutenant. Il fait la campagne de Russie. Il est blessé le 18 octobre 1812 à Polotsk. Lors de la campagne d’Allemagne, il est au 8e régiment de lanciers. Il est en Saxe et à Leipzig où il se jette dans l’Ester en même temps que le maréchal Poniatowski, qu’il voit mourir. Fait prisonnier par les cosaques trois jours plus tard, il est dépouillé de ses affaires. Libéré par Bernadotte contre la promesse de ne plus prendre les armes, il se retire au château de Beaulieu à Lavours. Son père écrit, le 8 août 1815 au préfet de l’Ain pour attester de leur bonne foi royaliste et obtenir un poste dans l’armée. Avocat, il est inscrit au tableau de Belley en décembre 1827. Nommé substitut du procureur du roi près le tribunal de Gex en 1836. Juge au tribunal de Bourg, puis substitut à Belley. Maire de Lavours en 1848, renouvelé par arrêté du 17 juillet 1852. Il est élu au conseil le 26 septembre, remplacé le 10 juin 1855. Juge de paix à Bourg sous le Second Empire, il décède le 6 septembre 1772.

Ses mémoires sont réédités en septembre
http://lestafette.unblog.fr/2009/08/01/un-livre-a-paraitre-souvenirs-dun-militaire-pendant-quelques-annees-du-regne-de-napoleon-par-drujon-de-beaulieu/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article