Le fantôme de Lalande apparaît en 1826

Publié le par Société d'Emulation de l'Ain

En juillet 2004, la Direction de la Conservation départementale des Musées des Pays de l’Ain publiait un catalogue d’exposition : Histoire de prendre le temps, vendu 13 euros.
Ce catalogue, très magnifiquement illustré et grandement explicite sur le sujet ne peut qu’appeler à l’érudition, voir l’admiration, sauf que …
page 42, les auteurs nous apprennent qu’un magnifique cadran solaire (conservé dans le 3e cloître de l’église de Brou) a été offert en 1826 à Thomas Riboud, ancien député à la Législative et refondateur de la Société d’Emulation, par Jérôme de Lalande, le fameux astronome, dont nous avons célébrer le bicentenaire de sa mort en 2007. Or, Lalande est mort en 1807. Comment, par quelle force de persuasion et par quelle inertie astrale a t il pu ressortir d’entre les morts pour offrir ce cadran solaire à Riboud, 19 ans après son enterrement ? Son fantôme ?
Mystère … en tout cas Lalande a prit son temps.

Commenter cet article