Les comptes de Jean de Croso

Publié le par Société d'Emulation de l'Ain

15 février 1348 -  31 janvier 1349

Arch. dép. Côte d'Or, B 9381 bis,

transcription par Paul Cattin, directeur des Archives Départementales de l’Ain en retraite, membre de la S.E.A.

 

Compte de Jean de Croso de Montmélian, châtelain de Rémens, des revenus et dépenses de cette châtellenie depuis le 15 février 1348 inclus, jusqu'au 1er février 1349 exclus, à savoir pour 50 semaines, reçu à Pont-d'Ain, sur l'ordre du Seigneur, comme on le voit par une lettre qu'il montre, par Pierre Moine de Chambéry, clerc du Seigneur.

Froment

Le même rend compte qu'il a reçu dans la dite châtellenie, de revenu annuel, comme dans le compte précédent, aux environs de la fête de la saint Michel de l'année 1348, (et bien qu'il lui fût enjoint dans le compte précédent qu'il rendît compte en détail de ces revenus et d'autres, il dit qu'il n'a pas encore pu produire ni avoir les détails des débiteurs car ils sont tous groupés avec les revenus du compte de Saint-Germain d'où ont été distraits les revenus de ce compte et surtout parce qu'à cause de la mortalité des gens il n'a pas pu se renseigner, mais à nouveau il lui est enjoint de s'informer diligemment de ces revenus et qu'il requiert Cartelier, clerc de Saint-Germain de lui fournir les détails et de les lui donner de manière qu'il puisse clairement compter des revenus appartenant à la châtellenie de Rémens) 26 quartaux de froment à la mesure de Saint-Germain

Il a reçu du produit des tâches des terres du Seigneur dans le mandement de Rémens cette même année 1348, ( terres qui furent distraites de la châtellenie de Saint-Germain comme on le voit dans les détails des dites tâches qu'il montre) (et on lève pour chaque quartelée de terre un bichet du blé qui y croît, comme dans le compte précédent. Et il compte pour ces tâches le froment et l'avoine y compris les autres blés à la manière habituelle, et il compte plus que dans le compte précédent de la moitié) 27 quartaux de froment

Revenus extérieurs

Il a reçu du seigneur Amédée de Félin, chevalier, châtelain de Saint-Germain, ce qu'il lui a donné sur l'ordre des seigneurs Louis de Savoie et Amédée Comte de Genève, pour les travaux du château de Rémens 42 quartaux 1 bichette et demi de froment

Arriéré

Il a reçu de lui-même du reste de son compte précédent 63 quartaux, 1 bichette de froment. Somme 159 quartaux, 1 bichette de froment dont : Il a payé pour les dépenses de l'hôtel des seigneurs Louis de Savoie seigneur de Vaud, Amédée Comte de Genève et du Conseil du Seigneur, faites à Saint-Germain pendant 7 jours et demi finis le mardi 17 juin 1348, et pour les dépenses faites à Ambronay pendant 3 jours finis le 20 du dit mois, où ils traitèrent des affaires du Seigneur avec le Dauphin et son Conseil, comme on le voit par une lettre des dits seigneurs, de témoignage et d'ordre de payement, donnée le vendredi 20 du dit mois 1348, qu'il remet 14 quartaux de froment. Il a vendu, comme on le voit ci-dessous 92 quartaux 1 bichette de froment. Somme de la dépense 106 q. 1 b. de froment . Et ainsi il doit 53 quartaux de froment. Il en répond dans le compte suivant

Avoine

Le même rend compte qu'il a reçu dans la dite châtellenie de revenu annuel, comme dans le compte précédent, pour cette même année 1348 6 quartaux 1 bichette d'avoine

 

Il a reçu du produit des tâches du Seigneur dans le mandement de Rémens, cette même année 1348, et il compte 7 quartaux de plus que dans le compte précédent et on lève à la manière déclarée pour le froment 18 quartaux d'avoine. Il a reçu des hommes de Bublanne et de Priay, pour le pâquérage de leurs bêtes qui viennent dans les pâturages en deça de la rivière d'Ain du côté de Rémens (on lève sur chaque feu qui conduit des bêtes dans les pâturages 1 bichet d'avoine comme dans le compte précédent), pour cette même année 1348, comme on le voit dans les détails qu'il montre (il compte moins qu'à l'accoutumé, de trois bichets à cause de trois feux de Pierre Bernard, du nommé Favre (Fauro?) et de la Bernarde de Chavagnieu, qui sont vacant à cause de la mortalité) 23 quartaux 1 bichet d'avoine

Arrièré

Il a reçu de lui-même du reste de son compte précédent 43 quartaux 3 bichettes d'avoine. Somme 90 quartaux 4 bichettes d'avoine. Dont : Il a payé pour les dépenses des chevaux des seigneurs Seigneur Louis de Savoie, et Amédée, Comte de Genève, et du Conseil du Seigneur, faites à Saint-Germain pendant le temps ci-dessus déclaré dans le froment, comme on le voit par une lettre des dits seigneurs de témoignage, remise ci-dessus dans les payements en froment 30 quartaux, 4 bichettes d'avoine. Il a vendu comme on le voit ci-dessous de l'avoine d'arrièré 12 quartaux 5 bichettes d'avoine. Somme de la dépense 43 q. 3 bichettes d'avoine Et ainsi il doit 47 quartaux, 1 bichette d'avoine. Il en répond dans le compte suivant

Arrièré du vin

Le même rend compte qu'il a reçu de lui-même du reste de son compte précédent 42 setiers et demi de vin à la mesure de Saint-Germain. Somme 42 setiers et demi de vin à la mesure de Saint-Germain. Il en répond comme ci-dessus

Cire

Le même rend compte qu'il a reçu dans la dite châtellenie, de garde annuelle, comme dans le compte précédent, pour la même année 1348, des personnes nommées dans le dit compte précédent 4 livres de cire

Arrièré

Il a reçu de lui-même du reste de son compte précédent 4 livres de cire. Somme 8 livres de cire. Il en répond dans le compte suivant

Foin

Le même rend compte qu'il a reçu du produit des prés du Seigneur qui se trouvent dans le mandement de Rémens, pour la même année 1348 2 charrées de foin. Somme 2 charrées de foin (vendues ci-dessous)

Deniers de cens

Le même rend compte qu'il a reçu dans la dite châtellenie de revenus annuels, comme dans le compte précédent, pour cette même année 1348 (et on lui fait la même injonction que ci-dessus dans le froment) .... 12 livres 5 sous vien. escut.

Nouveau revenu

Il a reçu du Mayno au Fréat pour une seyterée de pré qui était de son alleu et qu'il a pris en fief du Seigneur, pour ce nouveau revenu annuel, pour cette même année 2 deniers viennois

Somme 12 livres 5 sous 2 deniers viennois

Laods et vends

Le même rend compte qu'il a reçu du nommé Boloson pour une chose qu'il a achetée du nommé Billon, pour le prix de 2 s. gr. t. 4 d gros tourn.

Il a reçu de Guillaume Duchamp pour une terre achetée de Truffet de Saint-Germain, pour le prix de 2 s. 3 d. gr. t 4 deniers ob. gros trounois.

Somme 8 deniers ob. gros tournois

Introge

Des introges, il n'a rien perçu pendant le temps dont il compte, à ce qu'il dit

Bans de concordes et de condamnations, clames et dessaisines

Des bans de concordes et de condamnations, clames et dessaisines, il ne compte rien ici pendant le temps dont il compte à cause de la mortalité, et parce que le mandement vient seulement d'être délimité, il ne provint rien ici à ce qu'il dit

Echutes

Le même rend compte qu'il a reçu des biens meubles des nommés Porcheron et Loiset frères habitants Rémens, morts sans enfants, à savoir  de deux bichettes de froment et de deux quartaux de seigle et d'orge et d'un bichet de mil vendus pour telle somme 15 sous 6 den. vien.

Il a reçu des biens de la nommée Cerdon, morte sans enfant, d'un quartal de froment vendu pour telle somme (et ses autres biens, il les donna à son fils naturel) 6 sous viennois

Il a reçu des biens de la nommé Pont, servante et pauvre femme morte sans enfants, d'une  bichette de mil  et  de quatre aunes d'étoffe de blanchet vendus pour telle somme 7 sous 6 den. vien.

Il a reçu des biens du nommé Chimisar, habitant de Rémens, mort sans enfants, de 5 brebis vendues pour telle somme, et il ne possedait pas  d'autres biens à ce qu'il dit 10 deniers gros tourn.

Somme 29 s. vien. esc. et 10 den. gros tourn.

Rouage et bâtage

Le même rend compte qu'il a reçu du produit du rouage et bâtage de Rémens qui se lève là, à savoir pour chaque charrette chargée ou vide 3 deniers viennois escut., pour chaque bête équine 3 oboles et pour chaque autre petite bête 1 denier viennois escut., comme dans le compte précédent, pour le temps dont il compte, comme on le voit dans les détails. Et il compte la moitié moins ou environ que dans le compte précedent en raison de la dissension qu'il y eut entre le Dauphin et le Seigneur de Beaujeu et en raison de la mortalité, parce que les gens n'osaient pas aller et commercer, et pour la plupart ils moururent .. 116 sous 4 den. ob. vien.

Somme 116 sous, 4 deniers ob. vien.

Ventes

Le même a rendu compte qu'il a reçu de 92 quartaux et 1 bichette de froment  vendus comme ci-dessus dans "arrièré du froment" et "revenus extérieurs", comme on le voit par la lettre des seigneurs Louis de Savoie, seigneur de Vaud et Amédée, Comte de Genève de l'ordre qui lui fut donné de vendre ses blés d'arrièré pour les travaux du dit château, lettre qu'il montre, chaque quartal vendu 10 sous vien. esc..... 46 l. 2 s. 6 d. viennois

Il a reçu de 12 quartaux et 5 bichettes d'avoine à lui vendues comme dessus, chaque quartal à 5 sous viennois 64 sous, 2 deniers viennois

Il a reçu de 2 charrées de foin vendues comme dessus pour telle somme, à la manière habituelle 2 sous gros tournois

Somme 49 livres 6 sous 8 deniers viennois et 2 sous gros tourn.

Somme de toute la recette de ce compte

68 livres 17 sous 2 den. ob. Viennois Et 3 sous 6 deniers ob. gros tournois

Dont :

Travaux du château

Pour l'extraction et la façon de 22 toises de mur de 6 pieds de grosseur,  faites pour élever les murs du château dans deux pans, du côté de Châtillon et de Cormoz, jusqu'aux "pansières" et dans l'eschiffe faite à l'angle du côté de l'église de Rémens, et 16 toises de mur de 2 pieds, faites dans les pansières des dits deux pans et dans les merlons du pan inférieur du côté de Châtillon et dans l'eschiffe faite au dessus de la porte du château, reçues par le seigneur Amédée de Felin, bailli de Bugey, et par le dit Pierre Moine, en vertu de la commission qu'il montre. Et ainsi les deux pans du mur sont achevés jusqu'à  l'eschiffe qui est faite à l'angle du côté de Saint-Denis et de Chausson, excepté 9 merlons qui seront faits dans le dit pan près de la dite eschiffe du côté de Cormoz.

Et premièrement  pour l'extraction et le charroi des pierres employées dans les murs susdits, apportées de la perrière de Cosel. Et il donna pour le charroi de chaque toise de pierres du mur de 6 pieds, à la tâche, 4 s. gros tourn., selon l'habitude des comptes précédents, en comptant 3 toises de mur de 2 pieds pour une toise de mur de 6 pieds 109 s. 4 d. gros tourn.

De plus pour le tirage de 20 toises de pierres,  de celles de la grosseur de 6 pieds, extraites dans la perrière susdite par Guillemet Amédée, Vincent de Saint-Maurice  et  le Losier de Saint-Germain, à la tâche, chaque toise pour  8 d. gros tourn., par la confession de Guillemet Amédée, présent au compte 13 s. 4 d. gros tourn.

Pour le louage des 86 chariots qui ont apporté la chaux employée dans les susdits murs, depuis le raffour du Seigneur sous le château des Allymes où ils allèrent seulement deux fois par jour, chacun prenant 3 den. gros. Et la dite chaux fut presque toute employée dans les murs susdits, exceptée une petite quantité qui reste pour faire les merlons susdits 21 s. 6 d. gros tourn.

Pour les gages de Vincent de Saint-Maurice, du nommé Galeynchi, et de Pierre Mecheyn, tailleurs de pierre, qui ont extrait 200 membres de pierre dans la perrière du Chastel, au dessus du château de Saint-Germain, pour les angles et la pierre de taille des fenêtres faites dans les eschiffes et en partie pour être employée dans les murs et les eschiffes sudites, vaquant à cela pendant 9 jours, au mois de mai, chacun prenant 2 s., 6 d. par jour, y compris les 3 sous gros tourn. donnés au Barbier de Saint-Germain pour sortir les dits membres de la perrière jusqu'à la vigne sous le château de Saint-Germain, au chargeoir des chars et des chariots  qui ne pouvaient aller à la dite perrière, et 6 sous gros tourn. donnés au dénommé Gobo, à Jeanin Bertin et à quelques autres pour charrier les dits membres de la vigne jusqu'à Rémens, à la tâche 67 s. 6 d. vien. et 9 gros tourn.

Pour l'achat de 120 claies achetées au nommé Lanier, pour faire des ponts pour les murs et autres choses nécessaires, pour parer le château, à cause de la dissension entre le sgr de Beaujeu et le Dauphin, chaque claie à 4 den. vien. ... 40 sous vien.

Pour l'achat d'une douzaine et demie de "vaisselets" et de 3 douzaines et demie de hottes achetées pour porter les pierres et le mortier sur les murs, chaque douzaine à 4 s. vien. et de 4 barraux achetés pour apporter l'eau pour faire le mortier, pour  6 s. vien. 21 s. vien. esc.

Pour le louage des 626 journées d'hommes et des 763 journées de femmes et de garçons qui ont extrait des fossés du château  le sable nécessaire pour les travaux ci-dessus et qui l'ont porté dans le château, ainsi que la chaux susdite, de la place où les chariots la déchargèrent jusque dans le château, et toute la pierre extraite, dans le château  et sur les murs, et qui ont fait et porté le mortier  et apporté l'eau et les autres choses nécessaires à ces travaux, au mois d'avril, mai et juin 1348, chaque homme prenant 10 d. vien. et 126 femmes, chacune 6 den. et le reste chacune 5 den., comme ont le voit dans les états détaillés et diligemment examinés 42 l. 10 s. 1 den. vien.

Pour les gages de Guillemet Amédée dit Galeynchi et de Pierre Mechyn, tailleurs de pierre qui ont vaqué et travaillé aux murs susdits faits comme dessus, et pour tailler les angles et fenêtres, pendant 45 jours, prenant chacun par jour 2 den. gros tourn. et pour les gages de Jean de Blanaz et du nommé Vuaillat, tailleurs de pierre, qui ont travaillé et vaqué aux murs susdits, pendant 28 jours, prenant chacun 2 s. 6 d. vien. par jour 7 livres., vien. esc. et 15 s. gros tourn.

Pour les gages de Jean Perceval, dit Nant et de Jean Garçonnet, charpentiers, qui ont fait l'eschiffe au dessus de la porte, à deux niveaux, avec les vieux bois et matériaux du Seigneur qui avaient été employés ailleurs dans les chaffaux faits précédemment aux trois angles du château, et elle contient environ 3 toises de long et 2 de large. Pour la couvrir de tuile et la revêtir de planches, et pour enlever le chaffal de l'angle du côté de Chausson, afin d'élever le mur à cet endroit; et avec ses matériaux, ils construisirent une autre éschiffe à l'angle du côté de l'église et une autre echiffe à faire au dit angle du côté de Chausson; ces deux echiffes sont charpentées et prêtes à être placées sur les murs, celle du côté de l'église étant en partie placée. Ils ont vaqué à ce travail pendant 18 jours au mois de juin, prenant le dit Jean Perceval 12 d. gros et le dit Garçonnet 2 s. vien. 36 s. vien. et 3 s. gros tourn.

Pour l'achat d'un demi millier  de lattes achetées et rendues à Saint-Germain, pour 14 sous vien., y compris 4 s. 6 d. vien. pour le charroi de Saint-Germain jusqu'à Rémens, et elles furent en partie employées dans la dite échiffe au dessus de la porte et en partie elles restent là pour être employées pour faire les dites deux autres échiffes. Et les autres vieilles furent employées dans le toit fait devant l'étable, y compris 2 s. gros tourn. pour 4000 gros clavins  lateret achetés dans ce même but, à Saint-Rambert, et 12 deniers gros pour un millier  de clous achetés pour garnir de planches les dites eschiffes. Ces clavins et ces clous restent en partie pour être employés dans les dites eschiffes 17 s. 3 d. vien. Et 3 s. gros tourn.

Extraction de pierres en réserve

Il a payé pour le charroi de 37 toises de pierres extraites pour le mur de 6 pieds, apportées tant de la perrière de Cosel que d'Ambérieu, jusqu'à Rémens, par les mains de plusieurs et diverses personnes, à la tâche; et il a donné pour chaque toise à apporter, 4 sous gros tourn. selon l'habitude. Et ces pierres sont sur la place autour du château et dans le château, prêtes à être employées dans les travaux du château. Et ces 37 toises de pierres furent mesurées, estimées et reçues par le seigneur Amédée de Félin, bailli de Saint-Germain, et Pierre Moine, selon la commission qui lui a été donnée par le seigneur, comme dessus. Sont compris dans les dites pierres, deux charmurs faits devant la porte du château et le long du dit château du côté de l'eau du Semares, y compris 10 sous gros tourn. donnés pour 15 toises de pierres, de celles extraites de la carrière de Cosel, par Guillemet Amédée, Vincent de Saint-Maurice et Losier de Saint-Germain, à la tâche, chaque toise pour 8 deniers gros tourn., comme dessus, et le reste des pierres sont conservées à Ambérieu et ailleurs 7 livres, 18 sous gros tournois

Quartiers de pierres

Il a payé aux dits perriers pour un cent de quartiers de pierres qu'ils ont extraites dans la perrière susdite, pour faire les angles du glacis du château, à la tâche, pour 20 den. gros tourn., y compris 4 sous gros tourn. donnés pour apporter ces quartiers à Rémens où ils sont sur la place près de l'église, prêts à être employés, y compris aussi 12 sous, 4 den. gros tourn. donnés à Nicolas tailleur de pierre, qui devait faire ce glacis, à la tâche, et qui a taillé ces quartiers et dont il a eu tant à ce qu'il dit 8 sous gros tournois

Carreaux

Il a payé pour l'achat d'un demi millier de carreaux, tant de un que de deux pieds [...]  empennés et d'un cent de carreaux à tour  achetés à Chambéry de Guillemet Rubin pour la munition du château de Rémens en raison des dissensions du Seigneur de Beaujeu et du Dauphin, à quatre sous 6 deniers gros tournois, y compris 12 deniers gros tournois pour cent flechons placés dans les dits carreaux à tour et 16 deniers gros tournois donnés à [blanc] d'Ambronay, pour empenner de laiton les dits cent carreaux à tour et les dits carreaux sont dans le château où il les garde pour le Seigneur 6 sous gros tourn.

Il a payé à Pierre Moine, clerc et receveur des comptes du Seigneur, envoyé par le Seigneur à Bourg-en-Bresse, avec lui, châtelain, pour recevoir les comptes de la terre du Seigneur en Bresse et d'outre le Pont d'Ain et pour voir les comptes touchant le fait d'illustre Dame de bonne mémoire Dame Blanche Comtesse de Savoie, et pour recevoir le présent compte, pour ses gages et ceux d'un clerc avec lui et avec deux roncins pour 14 jours finis le dernier janvier 1349, pendant lesquels il vaqua pour les susdites choses à Bourg où il alla  et il ne trouva pas les exécutrices de la dite Comtesse qui devaient être là pour [...]  les dits comptes et ensuite il revint à Pont-d'Ain  où en attendant [...] 15 deniers gros tournois pour la location d'un roncin loué pour le clerc du dit Pierre pendant les dits 14 jours 5 sous 11 deniers gros tourn.

Reste du compte précédent

Lui ont été allouées les sommes qui lui étaient dues pour le reste du compte précédent 24 sous 7 deniers ob. gros tourn.

Salaire

Il s'est payé à lui même, prenant 4 livres gros tournois de salaire par an, pour lui et 3 clients et 2 guetteurs qu'il doit tenir avec lui en garnison du château de Rémens comme dans le compte précédent  et le dit salaire lui est alloué pour 50 semaines finies le 2 février 1349 exclus, dont il compte comme dessus 76 sous 11 deniers gros tourn.

Il se paya à lui-même 20 sous gros tournois de pension annuelle à lui concédés  par le Seigneur pendant le temps qu'il tiendra cet office, pour les autres services rendus et à rendre pour le Seigneur et pour d'autres raisons comme dans le compte précédent. Et la dite pension lui  est allouée pour une année entière à finir le 17 février 1349 exclus 20 sous gros tourn. Somme des dépenses du salaire et du payement 58 livres 13 sous 11 deniers viennois escu. Et 24 livres 13 sous 8 ob. gros tourn.

Et ainsi après avoir changé les viennois de la recette et dépense en gros tournois et en comptant 17 deniers pour un gros tournois, et les déductions faites de part et d'autre, il est dû au dit Jean châtelain 22 livres 18 sous  3 deniers ob. gros tourn. Ils lui seront alloués dans son compte suivant. Et ainsi l'équilibre est fait

Et lui-même doit les blés et les autres choses comme il est dit ci-dessus.

Commenter cet article